Hier et demain, ici et ailleurs

par l'auteure Vanessa Terral

Mélusine, ou la huitième tentative

Il m’arrive d’inventer des petites chansons lorsque je marche. Je sais, je ne dois pas être la seule. D’habitude, je les oublie assez vite: parce qu’elles ne sont pas exceptionnelles, voire parce qu’elles s’avèrent parfois du grand n’importe quoi quand je prends le temps d’écouter les paroles. En fait, elles n’ont guère d’intérêt que par la mélodie qui m’entraîne et me force à poser des mots dessus.

Mais voilà, il m’est revenu à l’esprit le "défi" lancé il y a quelques semaines par une grenouille du forum CoCyclics (Tsumire, pour ne pas la nommer): enregistrer la lecture de l’un de nos textes. Alors, me suis-je dit, pourquoi ne pas pousser la chansonnette?

Après bien des efforts pour trouver un logiciel libre compatible avec un vieux modèle de Mac et de nombreux essais d’enregistrement (huit au total), voici donc le petit poème en question, sans prétention, suivi de ses versions audio (oui, j’ai mis la version "déconne" car au bout d’un moment, j’ai un peu pété un câble et je me suis lâchée en faisant aussi les choeurs… ce qui s’avéra plutôt une bonne chose car la version la moins mauvaise fut celle qui suivit!).

 


Melusine, provient du compte DeviantArt de Velvet Dragon

Mélusine

On l’appelait Mélusine
Son cœur transi d’amour était
Pour les beaux traits d’un chevalier
Elle construisit un castelet,
Mélusine

On l’appelait Mélusine
Et elle mourut en juillet
Par le regard du chevalier
Qui vint sur ses jambes mouillées
Mélusine

Un conte d’écailles et de bain
Qui désespère des lendemains
Pendant que seigneur se dédie
Mélusine sur son flanc gît,
Mélusine

Et voici la version chantée (enfin, chantonnée sans prétention, quoi!), ainsi que la version "déconne" (qui reste assez sage). Toutes deux sont au format WAV. À la fin de la "déconne", les cloches ont sonné à l’église toute proche (il était 18 heures), mais je crois bien que ça ne s’entend pas sur l’enregistrement…

2 Commentaires

  1. J’aimerais bien être un petit moucheron pour t’écouter chanter incognito dans la rue^^
    En tous cas, bonne idée d’avoir relancé ce défi, en plus avec une chouette mélodie !

  2. Merci! ^O^

    Hier soir, j’ai fait écouter à mon homme en lui demandant ce qu’il en pensait, au cas où ça serait vraiment trop mauvais. Pour toute réponse, il s’est contenté de pouffer tout le long…
    Tant pis, j’assure le ridicule de chanter pas très très faux, mais pas vraiment de façon agréable non plus.
    Au moins, la mélodie est identifiable (ouf!)! 😉